MALIBU JOURNAL

Pour réaliser l'union de l'Ame, il faut que l’humanité puisse se libérer de la loi de la dualité et de la relativité inscrites dans le coeur de la conscience des sens, il serait souhaitable que les hommes prennent enfin conscience, qu’en eux-mêmes se trouve la Conscience Parfaite de l’Esprit Saint ou Conscience Spérieure Universel.
Son omniscience et son omnipotence résoudraient très rapidement tous les problèmes mondiaux, si les hommes se détournaient de la conscience des sens pour réintégrer la Conscience de Dieu, son unique Sauveur (Conscience Supérieure régi par le Soi Parfait ou Moi Supérieur).
 
Actuellement la majorité des hommes interprètent les Ecrits Saints au sens littéral, ce qui signifie qu’ils sont au premier degré de leur compréhension et de leur évolution spirituelle. A ce stade, les hommes suivent des rituels, des dogmes, des services religieux, ils édifient aussi des lieux de culte, parce qu’ils ne perçoivent pas le sens réel des Ecrits Saints (Ils sont une SCIENCE et non une RELIGION). Raison pour laquelle ils manifestent une forme de piété à l’extérieur d’eux-mêmes, tout en niant la Perfection de Dieu dans leur coeur à cause de l’ignorance de se connaître en vérité.
 
Depuis l’âge de bronze ascendant qui débuta vers l’an 1700 ap. J.C., certains hommes interprétèrent le 2ème degré, le sens métaphysique des Saintes Ecritures. Ils comprirent que par la pensée ils pouvaient modifier le cours de leur vie. Cette idée métaphysique fût en son temps bénéfique pour des millions d’individus, mais maintenant l’heure est venue, où les hommes doivent comprendre le 3ème degré, le sens réel ou spirituel des Ecrits Saints.
Beaucoup parlent de spiritualité, mais jusqu’à ce jour, je n’ai pas rencontré de personnes qui comprennent exactement ce que l’homme doit accomplir pour être de nature spirituelle (divine).
Depuis 2012 ans( maintenant 2017), l’homme n’a pas vraiment évolué spirituellement. Il est vrai qu’il a développé une technologie assez performante, mais il ne pourra jamais résoudre les problèmes de la maladie, de la pénurie, de la guerre, de la violence, de la mort etc. Ces fléaux sont inhérents à la conscience inférieure ou ego. Dans le coeur de sa conscience des sens l’homme cherche la cause de tous ses maux à l’extérieur de lui-même, alors qu’il devrait en réalité la chercher à l’intérieur de lui-même. L’Esprit et l’intellect ne peuvent cohabiter, l’un annule l’autre ou l’un est de Dieu, l’autre est de l’homme dominé par l’ego. Sans connaissance exacte de lui-même l’homme avance à grands pas vers son autodestruction.
La connaissance réelle de Dieu s’énonce, mais il est impossible d’en faire un sujet pour un débat intellectuel ou philosophique.
 
La Vérité est immuable, nous pouvons la comprendre et en faire uniquement l’expérience.
 
Il faut savoir que la Vérité n’appartient qu’à Elle-Même. L’homme peut uniquement en avoir la jouissance.
La mise en pratique de la compréhension théologique du 1er et du 2ème degré des Ecrits Saints, ne libère absolument pas les hommes de l’esclavage de la dualité et de la relativité. Toutes les sectes basées sur le pouvoir mental finiront par se détruire.
Toutes les misères, les souffrances, les violences etc. qui règnent dans le monde ne disparaîtront jamais par un système politique et par des doctrines religieuses. Les gouvernants ne sont pas habilités par Dieu à racheter les transgressions ignorantes de l’humanité. En réalité, les dirigeants politiques et religieux sont en corrélation avec le destin national et mondial.
Pour que l’homme puisse vivre dans un monde d’harmonie et d’amour il faut pour cela qu’il réintègre la conscience parfaite de la Conscience Supérieure en lui-même, le 3ème degré. Cette réalisation transcendantale ne peut s’accomplir que dans notre corps physique et non après la mort, comme le suggèrent la croyance collective et les religions. Du fait que l’homme s’est séparé de la Conscience Parfaite de Dieu dans un corps physique, il est obligé de s’unir au Soi Parfait dans son corps (maintenant).
Au cours de ses vies, l’homme devra abdiquer en faveur de la Conscience Unique de la Conscience Supérieure Universelle, en lui-même, pour qu’enfin s’accomplisse la parole de Dieu : la Perfection sur  la terre.
Tant que l’homme vivra en conscience séparé de la Conscience Universelle dans l’individuel, il subira la souffrance.
 
Si vous reniez Dieu qui est l'unique existence, Dieu vous reniera. Nous existons que par l'intermèdaire de sa substance créatrice.